Si cette lettre d’information ne s’affiche pas correctement, aller à la version en ligne

logo pour la newsletter La lettre aux entreprises
N° 96
  Septembre 2017  
logo pour la newsletter
  INRA Transfert, filiale de l’INRA au service des projets de transfert 
.

Créée en 2001, comme société anonyme et transformée en 2015 en société par action simplifiée, propriété exclusive de l’INRA, INRA Transfert assure par convention trois grands types de missions qui lui sont confiées par la direction de l’INRA :

  • la valorisation des résultats de recherche, depuis l’optimisation de la protection intellectuelle jusqu’à l’accompagnement de la création des entreprises issues de ces résultats ;
  • l’ingénierie de projets, notamment européens et nationaux ;
  • la production et la commercialisation de produits et services issus des savoir-faire de l’INRA.

Sur chacune de ces missions, l’année 2016 a été couronnée de beaux succès : la signature de 34 nouvelles licences, une participation renforcée à la création de jeunes entreprises innovantes (création de TimeSens dans le domaine de l’analyse sensorielle, prise de participations dans MAAT Pharma), la labellisation des quatre Instituts Carnot portés par l’INRA : 3BCar, France Futur Elevage, Plant2Pro et Qualiment, le financement de huit projets européens coordonnés, la confirmation du CVT Allenvi et enfin l’extension du périmètre et de l’activité de la « business unit » ITE à l’analyse génomique et transcriptomique au travers de sa nouvelle entité GET IT.

Nos rapports d’activités sont téléchargeables sur notre site web :
http://www.inra-transfert.fr/fr/telechargement
 
Réjane LE TINEVEZ, Directrice Exécutive INRA Transfert,

28, rue du Docteur Finlay, 75015 PARIS
Tel : 01 42 75 93 02 / 06 78 79 58 56

Résultats de recherche et innovations
Paysage du Périgord, le long de la Dordogne.. © Inra, MAITRE Christophe
Renouveler les outils de diagnostic pour mieux protéger la ressource en eau

Le guide sur le diagnostic territorial des pressions et émissions agricoles -DTPEA- est un nouvel outil basé sur une méthode de co-construction avec les acteurs. Il prend en compte la diversité des aires d’alimentation de captage, favorise la coordination entre les acteurs et propose une démarche de diagnostic évolutive pour contribuer à l’amélioration de la protection des aires d’alimentation de captage

Diaporthe angelicae : agent dévoilé des grillures d’ombelles de carotte
Diaporthe angelicae : agent dévoilé des grillures d’ombelles de carotte

Depuis 2007, les grillures d’ombelles sont apparues en France sur carotte porte-graines, impactant le rendement en semences. L’Inra en partenariat avec le GEVES, la  FNAMS (Fédération Nationale des Agriculteurs Multiplicateurs) et les entreprises HM. Clause et Vilmorin ont identifié et caractérisé l’agent responsable de la maladie : le champignon Diaporthe angelicae.

Agroécologie en grandes cultures,  il convient de re-concevoir le système
Agroécologie en grandes cultures,  il convient de re-concevoir le système !

Le maintien du rendement des céréales et oléagineux en utilisant des légumineuses à graines dans les rotations permet une baisse des apports d’engrais azotés. Il nécessite toutefois une adaptation de la rotation des cultures pour maintenir la marge économique et le statut organique des sols.

répartition du sel dans une tranche de saumon fumé mise en évidence en IRM. © Inra, Thierry Astruc
Comprendre l’impact du procédé industriel  sur l’évolution des produits animaux : exemple du salage du saumon fumé

Les scientifiques de l’Unité Quapa, prés de Clermont-Ferrand, ont développé une approche globalisée à différentes échelles d’études, allant du muscle à la macro-molécule, en passant par la cellule, afin de mieux comprendre les déterminants de l’évolution de la qualité des produits animaux. Cette expertise basée sur des techniques d’imagerie et initialement acquise sur des produits carnés, se décline aujourd’hui dans les produits aquacoles, comme le saumon fumé.

Analyse de la qualité des viandes de volaille en laboratoire, mesure du pH dans un filet de poulet.. © Inra, WEBER Jean
Des biomarqueurs sanguins pour prédire la qualité de la viande du poulet

Chez le poulet, le pH ultime (pHu) après abattage est corrélé à la qualité de la viande. Des chercheurs de l'Unité de Recherches Avicoles ont travaillé sur deux lignées de poulet obtenues après une sélection divergente sur la valeur du pHu, afin de trouver des indicateurs sanguins discriminants de ces deux lignées. Au final, sept biomarqueurs sanguins potentiellement utilisables pour prédire la qualité de la viande sur animaux vivants ont été identifiés.

Boisson à base de gel de konjac aromatisé © P. Le Bail
Qualités des eaux gélifiées

Konjac et amidon permettent à la fois de ralentir le vieillissement du gel et d’encapsuler un antioxydant.

Plateformes, équipements
Un robot unique pour « scanner » les cultures en plein champ à l’Inra Occitanie-Toulouse !. © Inra
Un robot unique pour « scanner » les cultures en plein champ à l’Inra Occitanie-Toulouse !

Dans le cadre du Projet d’Investissement d’Avenir (PIA) PHENOME, un robot de phénotypage unique, conçu par l’Inra (Agroécologie, Innovations, teRritoires -AGIR et Environnement Méditerranéen et Modélisation des Agro-Hydrosystèmes- EMMAH) et Arvalis, vient d’arriver à l’unité expérimentale Grandes Cultures du centre Inra Occitanie-Toulouse. Ce prototype, fonctionnera sur la plateforme Agrophen dédiée au phénotypage à haut débit et en plein champ des plantes de grandes cultures.

Les quatre Instituts Carnot portés par l'Inra

Vos portails thématiques vers la recherche publique !


 

Qualiment

Direction : Catherine Esnouf
Chargée d'affaires : Pauline Souvignier

Logo France Futur Elevage
 

France Futur Élevage

Direction : Thierry Pineau
Chargée d'affaires : Fanny Wacquet


 

Bioénergies, biomolécules et matériaux biosourcés du carbone renouvelable

Direction : Paul Colonna
Chargé d'affaires : Alexandre Brosse

Logo Plant2Pro
 

 Plant2Pro

Direction : Carole Caranta
Chargé d'affaires : Alice Valles

« Institut Carnot » est un label accordé par le Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche.
Ce label vous garantit l'excellence scientifique des laboratoires de recherches ainsi que le professionnalisme quant à la gestion des contrats de recherche et la relation partenariale.


Dispositifs de partenariat
Bien-être animal, un effet de mode ou une lame de fond irréversible ?
Bien-être animal, un effet de mode ou une lame de fond irréversible ?

Face aux aspirations des citoyens, la question du bien-être animal prend une importance grandissante dans la réflexion sur l’avenir de l’élevage. Des initiatives voient le jour à l’image du Laboratoire d’Innovation Territorial « Ouest Territoires d’Elevage » qui organisait au Space une conférence sur « Le bien-être animal, un atout pour les élevages de l’Ouest ».



Nos partenariats, nos projets
Signature protocole d'accord GIS APIVALE
SPACE 2017 : Signature d’un protocole d’accord pour la création du Groupement d’Intérêt Scientifique APIVALE sur la valorisation des effluents organiques

L’Inra, Irstea, l’Anses, Agrocampus Ouest, l’Université Bretagne Sud et l’Université de Rennes 1 ont signé le mardi 12 septembre au SPACE un protocole d’accord pour la création d’un Groupement d’Intérêt Scientifique dénommée APIVALE. Les partenaires du groupement scientifique partagent la même ambition d’une approche renouvelée et plus systémique de la valorisation des effluents organiques sur les territoires.



Vient de paraître
Eutrophisation : expertise scientifique collective. © AFP, JOCARD Alain
L’eutrophisation : mieux comprendre pour mieux gérer

Marées vertes, prolifération d’algues, parfois toxiques, dans des lacs, cours d’eau ou zones côtières sont des manifestations d’eutrophisation des milieux aquatiques. Une expertise scientifique collective a été conduite sur ce sujet par le CNRS, l’Ifremer, l’Inra et Irstea, à la demande des ministères en charge de l’Agriculture et de l’Environnement. Elle a livré ses conclusions lors d’un colloque le 19 septembre 2017.

Prospective sur l'agriculture du futur. © Inra, fotolia
Recherche, innovation et développement en agriculture : quel(s) avenir(s) ?

Les incertitudes et les crises planent au-dessus de l’agriculture aujourd’hui. Pour mieux les comprendre et surtout, aider l’agriculture à surmonter ces défis, une prospective a été conduite par l’Acta – Les instituts techniques agricoles à la demande du ministère en charge de l'agriculture, sous l'égide du GIS Relance agronomique et en partenariat avec l’Inra, l’Institut de l’élevage, Terres inovia, l’APCA. Ces travaux résonnent d’autant plus avec l’actualité des États généraux de l’Alimentation qui se déroulent en ce moment-même. À quoi ressemblera l’agriculture en 2040 ? Qu’allons-nous faire au niveau de la recherche et du développement agricole ? Quelques éléments de réponses dans cet article.



Agenda
Moutarde.. © Inra, PAILLARD Gérard
04-05 oct 2017
Toulouse, Auzeville
Des Cultures Intermédiaires Multi-Services pour une production agroécologique performante

Ce colloque des Ciag aura lieu mercredi 4 octobre à l'ENSAT d'Auzeville et sera suivit le jeudi 5 octobre par des démonstrations « au champ » et des ateliers qui viendront enrichir et illustrer le colloque sur le site Inra à Auzeville.


Septoria tritici sur feuille de blé.. © Inra, SIMON J.C.
16-18 oct 2017
Paris
Conférence internationale sur les pertes de récolte

Une conférence internationale sur les pertes de récoltes dues aux maladies et ravageurs des cultures se tiendra à Paris du 16 au 18 Octobre 2017. L'objectif de cette conférence est d'évaluer comment les maladies des plantes, les ravageurs et les mauvaises herbes affectent négativement la santé des cultures, les performances des cultures, les écosystèmes et la société. Bien que ces impacts négatifs soient bien reconnus, leur quantification est encore fragmentée ou incomplète. La conférence réunira des acteurs clés de la recherche mondiale sur l'agriculture et la santé des cultures afin d'explorer et de discuter des opportunités liées à l'analyse, à la quantification et à la modélisation des pertes de récoltes par les maladies et les ravageurs.


.
16-17 nov 2017
Marseille
10èmes rencontres du GIS PIClég

Les rencontres du GIS PIClég des 16 et 17 novembre 2017 seront centrées sur les résultats de 10 années de travaux fructueux au service des productions légumières ainsi que sur les perspectives pour les années à venir.



Directeur de Publication : Philippe Mauguin
Rédactrice en chef : Odile Whitechurch
Rédaction : Anne Frinault, Patricia Le Crenn, Jacques Le Rouzic, Anne Perraut
Secrétaire d'édition : Nadine Brault
La lettre aux entreprises est produite par la Direction du Partenariat et du Transfert pour l'Innovation de l'Inra.
Pour toute information, adressez un message à : NLdpti@inra.fr
A tout moment, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (art 34 de la loi « Informatique et Libertés du 6 Janvier 1978 »).

Se désabonner de la lettre électronique